Historique de la CIMA

  • 27 juillet 1962 : Signature de la convention portant création de la Conférence Internationale des Contrôles d’Assurances (CICA) avec les 13 Etats suivants : Bénin, Burkina, Cameroun, Centrafrique, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Togo, Madagascar et France. ;

  • 27 Novembre 1973 : Signature d’une nouvelle convention remplaçant la précédente sans les participations de la France et de Madagascar, dont le siège était Paris (France) ;

  • 1976 : Transfert du siège de la CICA à Libreville (Gabon) ;

  • 20 Septembre 1990 : Constat de la crise de la CICA aboutissant à la signature de la”Convention de Coopération pour la Promotion et le Développement de l’Industrie des Assurances” (CCDPIA). Elle se caractérise par la création d’un Conseil des Ministres des Assurances (CMA) et d’une Commission Inter-Etatique de Contrôle des Assurances ;

  • 25 Avril 1991 : A l’initiative des Ministres des Finances de la Zone Franc réunis à Ouagadougou (Burkina Faso), un groupe de travail mis en place à fait germer l’idée d’une organisation intégrée de l’industrie des assurances ;

  • 10 Juillet 1992 : Signature du Traité instituant une Organisation Intégrée de l’Industrie des Assurances dans les Etats africains avec comme organisme communautaire la Conférence Interafricaine des Marchés d’Assurances en abrégé CIMA, à Yaoundé (République du Cameroun) par les gouvernements des 14 états membres suivants : Bénin, Burkina, Cameroun, Centrafrique, Comores, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Equatoriale, Mali, Niger, Sénégal, Tchad et Togo. Mais les Comores n’ont pas ratifié le Traité.

  • 20 Avril 1994 : Entrée en vigueur du Traité CIMA qui prévoit l’adhésion de tout autre Etat Africain qui le désire ;

  • 15 Avril 2002 : Le nombre des Etats membres de la CIMA est passé de treize (13) à quatorze (14) avec l’adhésion de la Guinée Bissau.

 

Historique des  Secrétaires Généraux